vendredi 30 juillet 2010

Fraser Island

Petite expédition sur la plus grande île de sable au monde… Fraser Island.

3 jours / 2 nuits, déplacements en 4x4 et logement sous tente.

Mes compagnons de route : 2 Coréennes, 3 Irlandais, 2 Anglaises, 1 Néerlandaise et 1 Australien (notre guide), répartis en 2 voitures.

Jour 1 : Petite randonnée dans la forêt humide

Suivi d’un arrêt baignade au beau Lake McKenzie

Et l’épave du Mohena avant l’installation au camp en fin d’après-midi.

Chouette première soirée feu de camp et guitare.

Jour 2 : Lake Allom rempli de petites tortues le matin, malheureusement sous la pluie. Retour au camp pour vérifier l’étanchéité des tentes… qui ne l’étaient pas !

Suite de la journée à Indian Head, avec observation lointaine de baleines à bosse (humpack whales) depuis la falaise.

Vue sur 72 miles beach qui s’étend le long de la côte est de l’île.

J’ai adoré la conduite sur les pistes intérieures (je ne sais pas si mes passagers auront été du même avis !). Ca remuait bien plus que ce que j’aurais imaginé, vraie expérience 4x4 ! Sur la plage à marée basse, pas beaucoup de différence avec une route si ce n’est le passage de petites ruisseaux. Et à marée haute, attention l’ensablement !

Traversée de dunes l’après-midi direction le Lake Wabby.

Retour au camp et seconde soirée, moins chouette que la 1ère. J’ai trouvé un peu dommage d’être dans une si belle nature avec des gens qui emportent 3 fois plus d’alcool qu’autre chose… C’est malheureusement l’esprit de la côte est.

Lake Birrabeen où j’ai profité seule d’une baignade avant que la pluie ne retombe (les gens sont vraiment frileux !).

Plutôt que de rester sous la pluie, on a roulé en direction du Lake Boomanjin pour un court arrêt avant de reprendre le ferry… Fin de l’aventure !

Même si je n’étais pas sur la même longueur d’onde que certains de mes acolytes, j’ai adoré l’expérience pour la faune sauvage (dingos, baleines, aigles…), la nature et la conduite 4x4 !

mercredi 28 juillet 2010

Sailing in the Whitsundays


Impossible d’y couper… Il fallait que je fasse du voilier dans les Whitsundays !

Et j’ai eu la chance de pouvoir en profiter en évitant les voiliers où s’entassent des dizaines de touristes.

Glen (le cowboy) m’a organisé 2 jours et 2 nuits sur le voilier d’un de ses amis, Mick. Yandeena de son petit nom, 5 ans, 13 m.

J’ai été soufflée de l’espace à l’intérieur : 3 chambres, 2 salles de bain, un grand espace cuisine-salle à manger... Plutôt bien pensé le bateau.

Coucher de soleil sur Airlie Beach

Et le lendemain, départ pour une belle journée de voile direction Hook Island.

Arrêt lunch (notez le bbq au fond à droite)

Les voiles n’ont plus de secret pour moi

Mick en pilote automatique

Et moi à la barre

Matin du deuxième jour, j’ai pris de la hauteur pour régler un petit souci de mât…

Mick partant travailler, fin de l’expérience trop courte à mon goût.

Mais j’ai enchaîné sur un second voilier pour un helpexchange (toujours le même principe, quelques heures de travail en échange de logement et nourriture).

Oceania, petit voilier de 17 m, 30 ans, appartenant à un millionnaire de Sydney et entretenu par Joe, mon hôte qui vit sur le voilier.

A peine arrivée, c’est parti pour une sunset sail avec Joe et quelques amis à lui dont 2 musiciens professionnels. Soirée très agréable.

Vue sur les voisins

Intérieur tout de bois

Daryl, le millionnaire/propriétaire est arrivée le 2ème jour. Au bon endroit au bon moment, je me suis fait inviter au resto avec Joe et un autre ami de Daryl. :-) Une backpackerette dans un resto 5*, j’en ai bien profité !

Les jours suivants, j’ai fait un peu de nettoyage sur le bateau, un peu de bronzette, j’ai profité de la piscine de l’hôtel appartenant au même millionnaire…

J’ai en prime participé à une course sur un catamaran. Enfin, quand je dis participer, j’ai plutôt essayé de ne pas gêner ! J’ai quelques bases mais je ne suis pas encore une pro de la voile. Pas de photos, mon appareil aurait bien pris l’eau !

Le dernier jour, petite rando pour voir Airlie Beach d’en-haut. Départ de la marina

Et 2 petites heures de grimpette récompensées par une belle vue.

Très chouettes expériences voiliers, même si je n’ai pas vu la plage la plus réputée des whitsundays, j’aurai pu naviguer et vivre confortablement sur deux bateaux privés dans un décor idéal !

vendredi 23 juillet 2010

Mustering in the Whitsundays

Après une superbe journée sous l’eau autour du S.S. Yongala, j’ai remis les pieds sur terre et sauté dans un bus direction Airlie Beach. Airlie Beach : petite ville touristique, point de départ de nombreux tours en bateau dans les îles Whitsundays. J’avais rendez-vous pour un helpexchange et suis partie en voiture à environ ½ heure d’Airlie.

Mon hôte, Glen, un personnage ! Champion de rodéo dans sa jeunesse, a joué au golf avec Bill Gates et Kevin Costner, a été propriétaire de plusieurs chevaux de course…

La petite maison où j’ai passé 6 jours, et le cheval à ma disposition.

Rythme assez cool... Un peu de nettoyage et de cuisine, des balades à cheval jusqu’à une plage toute proche,

Une excursion en jet-ski dans la mangrove avec observation de crocos à la clé,

Et deux jours de mustering avec des cowboys ! J’ai adoré autant que la première fois. Chasser la vache, j’ai ça dans le sang !

En mode cowgirl

Snickers, mon fidèle destrier

Des heures de CTT (cheval tout terrain),

Rassemblement du troupeau

Retour au cattleyards

Et séance de torture pour les veaux : castration, découpe d’oreilles et de cornes, marquage…

Ah, info cruciale qui plaira aux amateurs de ragots… J’ai trouvé un prince charmant avec lequel j’ai même pris ma douche pendant une semaine ! :-)

mardi 13 juillet 2010

Mission Beach & S.S. Yongala


Mission Beach : une belle grande plage de sable doré, mais pas grand-chose à faire. Je n’y ai passé qu’une journée qui s’est résumée à une grande promenade solitaire le long de la plage.

(Pour ceux qui tremblaient lorsque je faisais du stop en NZ, j’ai opté pour l’option bus cette fois-ci…)

J’ai poursuivi ma descente vers le sud et me suis ensuite arrêtée à Ayr, petite ville dont l’intérêt principal (le seul ?) est qu’elle est le plus proche point de départ vers l’épave du S.S. Yongala.

Le S.S. (Steam Ship, bateau à vapeur) Yongala a été victime d’un cyclone en 1911 et a coulé brutalement avec ses 122 passagers, un cheval de course et un taureau. Au bonheur des plongeurs, l’épave s’est posée à seulement 30m de profondeur.

La présence d’une telle structure (109m de long) au milieu d’un grand banc de sable a permis le développement de quantité de coraux et attire une faune marine incroyable, en diversité et taille.

(Les photos sous-marines ne sont pas de moi… )

J’ai entre autres eu la chance de voir une gigantesque Marbled Ray, à moitié enfouie sous le sable,

un groupe d’Eagle Rays,

et un requin taureau en fin de deuxième plongée.

Sans compter des serpents à profusion, des tortues, d’autres types de requin et des poissons de taille démesurée.

Entre les deux plongées, une heure d’intervalle sur un bateau malmené par les vagues, pas la meilleure partie.

Vues intérieure et extérieure de l’épave.

Alva Beach à marée basse, en fin de journée.

Coucher de soleil depuis le lodge.

Une journée plongée impeccable ! Pas un nuage et terminée agréablement par une soirée feu de bois sur la plage.