mardi 30 mars 2010

Enfin du rugby.. et un Tui !

Troisième et dernier passage à Wellington chez mon oncle et ma tante.

Retour donc dans la capitale pour mes 5 derniers jours en Nouvelle-Zélande. Et qui dit Nouvelle-Zélande dit rugby ! On en entendra parler de plus en plus d’ici 2011… Bref, j’avais décidé qu’il fallait que je voie un match ici. J’ai donc assisté à un match du Super14* opposant les Hurricanes, l’équipe de Wellington, aux Sharks, une équipe sud-africaine.

*Le Super14 est un championnat réunissant 5 équipes néo-zélandaises, 5 équipes sud-africaines et 4 équipes australiennes.

Très contente d’être allée, d’avoir senti l’ambiance du stade et pu admirer les pom-pom girls, mais petite désillusion quant au manque de fair-play des supporters.

De belles mêlées, de beaux essais… et pénalité marquée à la toute fin par les Sharks concluant le match sur une défaite des Hurricanes 26-29.

Le Cable Car sous le soleil

Sinon, un après-midi passé au son de la musique latino. Petit festival dans les jardins botaniques, très bon esprit.

Dernière promenade dans la dense végétation kiwi avec ma tante.

J’aurai finalement pu observer un Tui, oiseau endémique au répertoire de chant très varié.

video

Cinq chouettes derniers jours donc, agrémentés des bons petits plats de mon oncle et des visites guidées de ma tante !...

Une page se tourne…

Et c’était une page bien remplie ! Des expériences, des paysages, des rencontres magnifiques depuis près de 3 mois.

Changement de pays mais même hémisphère, je retourne sur la grande sœur australienne.

Cap sur Cairns !

dimanche 28 mars 2010

Napier

Napier, capitale de la Hawke’s Bay. Détruite en 1931 par un tremblement de terre, la ville a été reconstruite dans un style Art Déco.

Je n’y connais pas grand-chose en architecture et ne m’étendrai donc pas sur le côté Art Déco mais j’ai beaucoup apprécié l’ambiance générale de cette petite ville.

Des fleurs partout…

Plage, palmiers, soleil et chaleur…

Problème de timer…

Bref, un jour et demi de farniente pour clôturer cette petite escapade dans l’île du Nord.

Love,

vendredi 26 mars 2010

Pays de fumerolles

J’ai continué ce mini-tour de l’île du Nord pendant 2 jours avec Victor et Florent, partageant une voiture bien pratique pour atteindre tout ce je voulais voir. Au programme du premier jour, baignade dans des sources chaudes à Taupo avant d’aller pic-niquer près des Huka Falls.

L’après-midi, promenade dans les Craters of the Moon, premier contact avec l’activité géothermale très présente dans la région.

Nuitée à Taupo et départ le lendemain vers Rotorua. Arrêt à Wai-O-Tapu, une autre réserve thermale.

Début de la visite avec le réveil de Lady Knox, un geyser pouvant atteindre 20m de haut. Un poil décevant parce que le réveil en question est déclenché (le cycle naturel oscille de 48 à 72h, pas pratique pour les touristes), mais très chouette à voir malgré tout.

Suite à la Mud Pool, une grande piscine de boue en ébullition

Et promenade ensuite dans la réserve parmi des trous, de l’eau et plein de couleurs !

Une histoire de démon…

Devil’s Home

Devil’s Ink Pots

Devil’s Bath

Mais aussi de champagne…

Champagne Pool

De caves de soufre et autres phénomènes sans nom mais tout aussi colorés.

Une très belle visite, aidée une fois de plus par une météo clémente (il était censé pleuvoir toute la journée).

Façon originale d’aller aux toilettes !

Fin du voyage avec Flo et Vic qui continuaient vers le Nord.

Le lendemain, j’ai quitté sans trop de regrets Rotorua et son odeur de soufre sous la pluie. Route superbe et arrivée quelques heures plus tard à Napier, côte est, sous le soleil.

lundi 22 mars 2010

Aux portes du Mordor



Deux nuits à Turangi avec pour objectif la plus belle randonnée d’une journée en Nouvelle-Zélande : le Tongariro Alpine Crossing.

Seulement une petite journée mais quelle journée !!

Début par l’ascension : passage de 1100m à 1900m en deux bonnes heures avec vue sur le Mont Ngauruhoe, la fameuse Montagne du Destin du Seigneur des Anneaux.

J’ai marché avec deux Français, Victor et Florent rencontrés la veille au backpackers.

Des paysages aussi magnifiques que divers…

Descente raide vers les Emerald Lakes

Parce que j’ai de l’autodérision, le ridicule saut de la grenouille :-)

Mais je suis aussi capable de tendre les jambes…

Pause lunch au bord du Blue Lake

Et descente finale dans des paysages alpins se terminant dans une forêt native après précisément 19,4 km de marche.

Que du bonheur, avec un clin d’œil de la météo plus que bienvenu (les prévisions annonçaient des nuages pour toute la journée) !